Interrail : le tour d'Europe en train !
Il est mal connu et pourtant il existe depuis 1973 : c'est l'interrail, un pass qui permet de voyager sur tous les rails européens. Carnet de voyage d'un petit tour de l'Europe de l'Est entre frère et soeur.


Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire

Rubriques

a : Italie
b : Slovénie
c : Croatie
d : Hongrie
e : République Tchèque

Menu


La carte des lieux visités







Mots clés




L'interrail, c'est quoi ?

Le principe de l'Interrail est, finalement, assez mal connu...surtout des agents SNCF !
Acheter son Pass Interrail relève du parcours du combattant. J'ai passé une journée entière pour trouver un point de vente SNCF qui pouvait me le faire. Je suis allée 2 fois à la gare et dans 2 boutiques différentes. Et j'étais mieux renseignée que les agents bleus, qui devaient s'y mettre à deux ! Entre ceux qui ne pouvaient pas et ceux qui ne savaient pas : il a vraiment fallu s'armer de patience !

 

On peut aussi acheter le Pass sur le site Interrail, mais le site est seulement en anglais ! Et il y a 10 euros de frais d'envoi par Pass !

 

Le principe

L'interrail existe en fait depuis plus de 30 ans. Le principe est simple : on paie le Pass en fonction du nombre de jours où l'on compte voyager. A partir de 159 euros (pour les - de 26 ans), pour 5 jours de voyages maximum étalés sur 10 jours. Un jour de voyage compte pour un trajet entre 00h01 et minuit, sauf si le départ se fait après 19h : dans ce cas-là, le voyage compte pour le lendemain. La stratégie, c'est donc de partir après 19h, de dormir dans le train (quitte à payer un léger supplément pour la couchette) et d'arriver le lendemain matin dans le pays.

Petite précision : le trajet de la gare de départ jusqu'à la 1ère gare à l'étranger n'est pas compris dans le Pass, mais vous avez 50%. Nous, nous sommes donc partis de Grenoble et nous avons dû payer le Grenoble-Genève (ça va : 10 euros).

 

Le Pass ne se réserve pas. En revanche, il est conseillé de réserver certains trains, notamment les trains-couchettes ou les trains à grande vitesse. Mais en dehors de la période estivale, ça ne se bouscule pas au portillon et c'est pas mal d'improviser son trajet au fur et à mesure du voyage et du ressenti que l'on a.


Le Pass Interrail comprend aussi les trajets sur les lignes intérieures et les liaisons en ferry. Il donne aussi accès à des réductions dans certains pays (pas tous !) : musée, hôtels, parcs, etc.

Dans la couverture de l'Interrail, il y a un carnet de voyage dépliant. C'est à nous d'indiquer les informations sur nos trajets : villes de départ et d'arrivée, correspondances et surtout les dates !! C'est ce document que demandent les contrôleurs. Mais franchement, c'est pas clair du tout et comme personne n'est capable de vous expliquer à la SNCF, il faut se débrouiller comme on peut...

 

Si c'est pour partir 10 jours (comme nous !), le Pass pour 5 jours suffit largement, quitte à racheter quelques billets de trains supplémentaires en cours de route...

 

Au fait, pour voyager en Europe, la carte d'identité suffit. En Croatie par exemple, elle est obligatoire pour rentrer dans le pays.
Et on a vite tendance à l'oublier, mais beaucoup de pays n'ont pas l'Euro !

 

Le point de départ de notre petit périple est donc Grenoble. Direction les anciennes possessions communistes d'Europe Centrale :

Italie : Vérone

Croatie

Hongrie

Slovénie

République Tchèque

 

 



Publié à 11:23, le 24/11/2007, Grenoble
Mots clefs :
Lien

Premier squatt

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Arrivée à Genève où l'on va passer la nuit dans la gare. Et, grande découverte : les gares ferment la nuit !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voilà notre lit de quelques heures : les bancs de la salle d'attente. Un peu froid, un peu dur, un peu étroit, mais bon, on s'attendait pas non plus à du grand confort en partant. A partir de 2h, la salle a fermé et on a dû partir. Les vigiles, sympas, nous ont proposé de nous installer devant leur guérite, au sous-sol et de taper contre la vitre en cas de problème. Car, comme ils nous l'ont expliqué avec un fabuleux accent suisse : "y'a des vols à l'astuce !" Mais bon, aucun problème pour nous. On a papoté jusqu'à 6h du mat', l'heure de notre train pour Vérone !



Publié à 06:14, le 23/11/2007 dans a : Italie,
Mots clefs :
Lien

Fonctionnement du site

Nous mettons nos photos en ligne afin de les partager.

Mais nous allons aussi donner des conseils, infos pratiques, bonnes adresses pour chaque endroit où nous sommes passés.

Et, au début de chaque rubrique, nous mettons une note aux agents de la gare. Avec près de 70 heures de train, l'accueil et la disponibilité des agents qui travaillent dans la gare : ça compte !

Vive l'interrail et bon surf !



Publié à 04:42, le 23/11/2007, Grenoble
Mots clefs :
Lien

La ville de Roméo & Juliette

 Agents de gare : -

 

Arrivée à Vérone, pancarte de la gare

  Arrivée à Verona, la ville de Roméo et Juliette. Il est 11h40 et on n'a pas beaucoup dormi. Par contre, ce qui est top dans les trains italiens, c'est qu'ils distribuent du Coca et des boissons chaaudes gratuitement !

 

On est passé par la région des lacs, de jour : ma-gni-fi-que ! Ca donnait vraiment envie de s'y arrêter.
Par contre, on est aussi passé par Milan et c'est carrément moche. Une région industrielle, des immeubles moches, des quartiers à l'abandon, etc.

 

 

 

 

Bar bibite, traduire : boissons

Evidemment, certaines photos sont plus drôles que d'autres...
Pour info, bibite c'est boisson;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Vieilles voitures de collection, du début du siècleOn est arrivé au moment où Le Tour de l'Italie des Vieilles Voitures s'arrêtait à Vérone. Du coup, il y avait plein de belles voitures de collection.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Remparts de la vieille ville de VéroneRemparts de Vérone...



Publié à 06:24, le 22/11/2007 dans a : Italie, Vérone
Mots clefs :
Lien

La ville de Roméo & Juliette

Graffitis recouvrant les murs menant à la Maison de Juliette. Chacun y a fait un énorme coeur avecc le nom de l'élu de son coeur.Ah, Vérone, la ville de Roméo & Juliette...Ben oui, les amants de Vérone : c'est eux ! Les Capulet, les Montaigus, tout ça quoi !

Du coup, dans la ruelle menant à la maison de Juliette, les amoureux du monde entier y ont laissé leur trace : un nom dans un coeur. Les murs entiers en sont recouverts !

 

 

 

 

 

 

 

Graffitis d'amoureux recouvrant les portes avoisinnanteset comme la ruelle de la maison de Juliette ne suffit pas, il y en a jusque chez les voisins !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petits papiers collés autour d'un joueur de guitare

Sinon, y'a aussi le petit mot gribouillé dans un mouchoir en papier et collé au mur par un chewing-gum : même mac Gyver, il n'y a pas pensé à celle-là !

Franchement, Venise à côté, c'est du pipi de chat !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Balcon de JulietteEt enfin, le moment tant attendu : LE balcon de Juliette !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Puit avec plein de coeurs en fer forgé, et plein de cadenas

Le puits de l'amour : il faut y jeter une pièce, faire un voeu et mettre un cadenas pour que son amour ne s'envole pas.



Publié à 06:09, le 22/11/2007 dans a : Italie, Vérone
Mots clefs :
Lien

La vieille ville

Devant la fontaine du parc public, les arènes en fondLes arènes de Vérone, sous le soleil évidemment !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jules devant les ruines des arènes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La vieille ville :

Ruelle de Vérone

Vieil immeuble avec le drapeau de l'Italie flottant au balcon 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tournoi de Jeux antiques : ici, la S-cianca.
Jeux antiques-Scianca.mp3
envoyé par kiks85

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Déjeuner de pâtes, sur la place, au soleilPasta sulla piazza (wahou ! en fait, j'ai des restes de mes cours d'italien du lycée !) Des vraies pâtes, excellenté ! Et en manches courtes le 27 octobre, faut préciser komême ! S'en est suivie una gellato fragola e mandorla (glace fraise/amande). mmmm

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La zoulie place...

Verona
envoyé par kiks85

 

 

 

 

 

 

Scooter-Vespa rouge avec des petites fleurs blanches

Vespa by night, au détour d'une rue...

 

S'en est suivie une vraie pizza, comme on n'en avait rarement mangé : qui dégouline de garniture, avec des petits poivrons fondants, des larges tranches de tomates fraîches et un max de mozza !



Publié à 03:47, le 22/11/2007 dans a : Italie, Vérone
Mots clefs :
Lien

On dort où on peut...

Jules qui dort sur un banc du parc publicBeaucoup marché, pas beaucoup dormi...Quand on est vraiment trop KO, on dort où on peut !

 

A vot' bon coeur messieurs dames ! :-P

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Petite sieste sur les marches d'un bâtiment, avec les arènes en arrière-planFerme ta bouche, tu vas gober les mouches !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Même photo mais champs plus large

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Installée dans la couchette du trainAprès tout ça, la couchette du train, c'est vraiment du luxe ! (trajet Verona-Ljubljana).



Publié à 07:30, le 21/11/2007 dans a : Italie, Vérone
Mots clefs :
Lien

Ljubljana, capitale de la Slovénie

Panneau de la gare de LjubljanaArrivée à Ljubljana, à 8h30.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bâtiment coloré de Ljubljana

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3 ponts

Les 3 ponts, en plein coeur de la ville. On a pris notre petit déj juste là, au bord de l'eau. Mais en passant la commande, on a traduit "cacao" par "hot chocolate" : mauvaise idée ! Le hot chocolate, c'est de la crème Mont Blanc chaude ! On se demandait aussi pourquoi notre sucre était resté à la surface...Gloups ! Un peu surpris, mais assez bon. On a revu ça sur les cartes, en Croatie, en Hongrie et en République Tchèque aussi : des hot chocolate au chocolat blanc, au lait, avec des éclats de noisettes ou du coco râpé...Mais du coup, ils boivent plutôt ça pour le goûter...

 

 

 

 

Les 3 Ponts by night.

3 ponts by night avec éclairages blancs et verts

 

 

 

 

 

 

Eglise orthodoxe rose et blanche, avec les clochers verts

L'église orthodoxe où on s'est installé pour faire un petit somme...Mais comme on était dimanche, on a été réveillé par la messe ! Du coup, on a suivi la messe en slovène en attendant avec impatience chaque moment où on pouvait se rasseoir...Et après 1h de messe, on était réveillé:-)

 

 

 

 

burek, pâte enroulée feuilletée et jogurt liquide

Déjeuner local.

Burek, une spécialité qui vient plutôt de Serbie : une pâte feuilletée et assez grasse, enroulée comme un gros réglisse et fourrée au fromage ou à la viande. Avec un jogurt liquide. Pfiou ! On n'a pas réussi à terminer notre burek : ça cale carrément !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Concert en plein air pour le Marathon annuel de Ljubljana. Ils tapent sur des bidons, des gouttières et d'autres trucs de récupération.

Concert Slovénie
envoyé par kiks85

 

 

 

 

 

 

 

rat-a-too-eeAu moment de la sortie en salle du film "Ratatouille", ils ont dû être embétés pour traduire un plat typiquement français en slovène, qui plus est, avec une prononciation qui n'existe pas en slovène. Du coup, Ratatouille en slovène, ça donne : rat-a-too-ee !

 

 

 

 

 

 

 

 

Entrée du pont avec une statue de dragon de chaque côté

 

Le Pont des Dragons by night (et ça caille !!!).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 07:45, le 20/11/2007 dans b : Slovénie, Ljubljana
Mots clefs :
Lien

Château de Ljubljana

petite rue escarpée, paysage de campagneMontée au château de Ljubljana.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

entrée du château, porcheEntrée du château de Ljubljana : franchement, il est plus beau vu d'en bas...Un peu déçu à l'arrivée:/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

plafond entièrement peint et ornementé

Mais bon, la chapelle du château a un beau plafond...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vue d'une tourelle sur la ville, temps gris

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

par la fenêtre du compartiment, entre les rideaux

Notre compartiment pour le trajet Ljubljana-Split, via Zagreb. D'ailleurs, on a d'abord loupé notre train. A cause de l'affichage slovène, faut préciser. En fait, il y a 2 panneaux : un pour les départs vers l'Est, l'autre pour les départs vers l'Ouest. Ne lisant pas le slovène couramment, on a regardé la liste des trains et on a pris le 1er qu'on a vu. Or, il y avait deux trains qui partaient à la même heure ! C'est un contrôleur très sympa et parlant bien anglais qui nous a expliqué qu'on allait pas dans le bon sens. On est vite descendu, reparti dans l'autre sens, mais on avait loupé notre train pour Split, du coup. On est quand même allés jusqu'à Zagreb. Arrivés là-bas (vers minuit), on a trouvé la gare routière et on a pris un bus pour Split (le dernier avant 6h d'ailleurs). De toutes façons, les bus sont plus rapides et plus fréquents que les trains.

Du coup, on a traversé la Croatie en bus...de nuit, mais l'arrivée sur Split était quand même magnifique...



Publié à 08:59, le 19/11/2007 dans b : Slovénie, Ljubljana
Mots clefs :
Lien

Split : la côte sud croate

Agents de gare : + 

La traditionnelle photo devant le panneau (arrivée à 5h). 

arrivée à Split

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

monnaie croate 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Monnaire croate : les kunas ! Du coup,

pendant nos 3 jours en Croatie, la

chanson qu'on chantait à longueur de

journée, c'était :

 

 

 

 

 

 

 

front de mer de Split au petit matinLe front de mer de Split (La riva). Comme on est arrivé à 5h, c'était plutôt calme.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la rivala riva

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

la riva côté palais de DioclétienLa riva, côté enceinte du palais de

Dioclétien (IIIe siècle), un empereur

romain un peu mégalo.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

marina

La marina

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

une mamie vend son poisson direct depuis son camion réfrigéré Le marché aux poissons. Au bout de la marina, un groupe de camions stationnent. Pour acheter le poisson, tu demandes et ils ouvrent la porte du camion. Et là, entassés dans des cagettes, les dernières prises.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

seaworms

Des vers de mer : et on nous a expliqué

que c'était les meilleurs apâts. Ca

s'attrappe dans le sable ou dans les

cailloux avec un piège savant. En fait, on

dirait que c'est aussi compliqué de choper

les apâts que les poissons...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un pécheur déballe ses poissons Retour de la pèche...et visiblement, y'en a un que ça

intéresseun chat regarde assidûment le pécheur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Petit déj devant la marina : deux grosses grenades achetées au marché:-)

grenades pour faire les yeux grenades ouverte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chat installé au soleil, sur un scooter

Mimi croate

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

côte croatePromenade sur la côte croate : magnifique et tellement calme hors saison ! Tip-top !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ballade sur la côte

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

un verre sur la riva

Split by night : un verre sur la riva...un verre sur la riva



Publié à 06:09, le 18/11/2007 dans c : Croatie, Split
Mots clefs :
Lien

La vieille ville

marché de splitMarché de Split

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Vidéo du marché : les petits légumes, les figues sèches dans les feuilles de laurier, les kiwis, l'huile

d'olive maison dans les bouteilles de soda, les citrons, les fleurs et la charcuterie qui est restée un

mystère pour nous : on dirait que toutes les parties du cochon sont laquées... 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

charcuterie laquée

La charcuterie mystérieuse...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

photo artistiqueLe clocher de la cathédrale à travers les ouverture du palais de Dioclétien : wahou, quel artistisme !!!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chambre chez l'habitant

Voilà ce que l'on a

pour 10 euros la

nuit : une chambre

chez l'habitant, en

plein coeur de la

vieille ville, avec

télé câblée, salle

d'eau et tout.

Notre 1ère vraie

nuit dans un vrai

lit depuis notre

départ (et notre

1ère douche

aussi) : le luxe !!

Trop bon : on a

dormi 15 heures !

Et autre mystère 

croate pour nous :

il y a toujours 2

fenêtres super-

posées...On s'est

vraiment creusé la

tête, émis plusieurs

hypothèses...

Pourquoi ne pas mettre plutôt un double vitrage ? Ca reste un mystère...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

vue sur Split

 

 Vue sur Split : que des escaliers !

Alors, après l'effort, le réconfort:-)

 

 

 

vue sur split

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le fanta croate

Le Fanta croate : le Pipi ! Ca a

beaucoup fait rire Jules qui est allé en

commander exprès pour voir la bouteille.

Il a même gardé la bouteille et après ça

a donné des dialogues du genre :

"Merde, j'ai du pipi dans mon sac !

-Quoi ?! Mais comment ça se fait ?!

-Enfin, du pipi qu'on boit, quoi."

Hihi...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

ruelles de SplitRuelles de Split, côté montagne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

faty mimi

On mange bien en Croatie...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cathédrale de SplitLa cathédrale St Domnius, en plein milieu du palais de Dioclétien.
Pour la petite histoire, avant le IIIe siècle, les morts étaient enterrés à l'extérieur de la ville pour éviter les épidémies. Mais, Dioclétien (l'empereur romain un peu mégalo) s'auto-accorda une exception et il fut enterré dans l'enceinte du palais. Plus tard, les chrétiens ont transformé ce mausolée en église. Ils l'ont dédiée à St Domnius, un évêque décapité sur ordre de Dioclétien : la boucle est bouclée !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'enceinte du palais de Dioclétien by night.

palais de Dioclétien

palais deDioclétien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

palais de Dioclétien

Même les supérettes ont leur place

dans l'enceinte du palais de Dioclétien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

le pied qui porte bonheur

Le pied qui porte bonheur !
Toucher le gros orteil du pied gauche de cette statue de Grgur Ninski porte bonheur paraît-il...
Pour la petite histoire, cet évêque du IXe siècle a défendu l'usage de la langue slave par l'Eglise croate, par opposition au latin. Ce qui a un peu fâché le Vatican, apparemment...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 cepavi

 

 

 

Notre ma'a préféré : le cepavi. So

delicious ! Petit pain brioché chaud,

avec des minis saucisses de viande

parfumées, un coulis de poivron et

des échalottes émincées :

carrément bon !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bière croateLe must du must, c'est d'aller boire un verre dans l'enceinte du palais ! Là, dans les petites ruelles pavées, entre les colonnes...les bières n'existent que par bouteilles de 0,5L. Et ça coûte même pas 2 euros le verre ! Une Veletbitsko ou une Toceno, les bières croates.

 

 

 

 



Publié à 07:06, le 17/11/2007 dans c : Croatie, Split
Mots clefs :
Lien

Zagreb : capitale de la Croatie !

Ca commence toujours comme ça (7h : vraiment très fatigués !) :

arrivée à Zagreb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et, contre toute attente, entre la salle d'attente et les WC : une chapelle sur les quais de la gare !

 

chapelle sur les quais

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pti déj sur un banc de la gare

Notre rituel du

matin : le petit

déj, sur un banc

de la gare, entre

le téléphone public

et les consignes

pour bagages.

Nos compagnons

de voyage : un

paquet de pain de

mie qui s'applatit de

plus en plus et un

pot de Nutella.

Ca, c'est donc

avant d'aller se

brosser les dents

dans les toilettes

de la gare...A la

roots !

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le tram.

Du côté du ciel : temps gris, froid de canard et averses:-(

tram bleu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La cathédrale de Zagreb avec la statue dorée de la Vierge, protégée pas 4 anges :

 

cathédrale zagrebintérieur de la cathédrale, plafond doré

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statue dorée de la Vierge et clocher doré

 

 

 

Statue dorée de la Vierge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ruelles de Zagreb

 

ruelle zagreb 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

porte de pierreLa porte de pierre : une des anciennes

portes d'entrée de la ville.

Pour la petite histoire, il y a eu un gros

incendie au XVIIIe siècle. Dans les

cendres, un tableau de la Vierge est

retrouvé indemne dans les cendres. Le

cadre a brûlé, mais la peinture est

intacte. Ce lieu serait depuis,

miraculeux. Beaucoup d'habitants

viennent y prier et allumer un

cierge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'église St Marc (en travaux !) qui a un zouli toit.

 

eglise St Marc

Là, c'est le blason de Zagreb (château blanc sur fond

rouge).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statue zagreb

ruelle zagreb

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

restoResto. On goûte les spécialités : 

saucisses slovènes et gulash.

Bueno.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

théâtre national jauneThéâtre national.  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 pause pipi au sortir d'un arbre

Juste avant de partir pour la Hongrie,

petit détour par le jardin botanique...

pour une pause pipi (pas le Fanta,

cette fois !) Ah là là...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

jardin botaniqueVraiment très très buccolique ce jardin botanique (private joke).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 10:13, le 16/11/2007 dans c : Croatie, Zagreb
Mots clefs :
Lien

Arrivée à Budapest : welcome to Hungary !

Agents gare : +++

gare lost

Trajet Zagreb-

Budapest. On

a fait un stop

dans cette petite

gare du fin fond

de la Hongrie :

Gyekenyes. Tout

petit-petit : il n'y

avait pas un chat,

même pas un

petit panneau

d'affichage...

Lost !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

capitainerie2ème gare du fin

fond de la Hongrie:

Nagykanisza. On

était les seuls en

correspondance et

évidemment, pas

de salle d'attente.

Notre train pour

Budapest était à

3h20. Après des

discussions avec

les mains avec les

agents de la gare

(ils ne parlent ni

anglais, ni

allemand et on

ne parle pas

hongrois), ils nous

ont installés dans

la capitainerie, au

chaud:-)

A 1h30, quand ils

ont terminé leur

service, ils sont

passés nous voir. Ils ont vu qu'on s'était endormi sur notre chaise (Jules, par terre), alors ils ont été

chercher plein d'autres chaises pour nous faire une petite banquette. Et ils nous ont donné leurs

manteaux d'uniforme, bien épais, pour se faire une petite couverture.

Carrément trop sympas ! On a jamais été aussi bien installés dans une gare:-)

 

 

 

 

arrivée à Budapest

On ne badine pas

avec les traditions

;-)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

maison de la terreur

La Maison de la Terreur, en

plein centre ville de

Budapest.

Pour la petite histoire, cet

immeuble a été

successivement le QG des

nazis puis des sovietiques.

Il a donc été le théâtre de

beaucoup de tortures et

d'exécutions. Aujourd'hui,

c'est devenu un musée sur

3 étages. Ils ont reconstitué

les bureaux des leaders du

Parti, les salles de torture,

des vidéos d'époque...C'est

vraiment très très bien fait.

Tout n'est pas en anglais,

mais ça vaut vraiment le coup !

 

(photos interdites à l'intérieur)

 

 

 

 

 

maison de la terreur

Au pied de la Maison de la

Terreur, des fleurs et des

bougies en souvenir des

centaines de milliers de

victimes de la dictature.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

place des héros

La Place des Héros (sauf celui du milieu qui tire

la langue).

Les statues de personnages célèbres qui ont

influencé l'histoire de la Hongrie. C'est

l'Archange Gabriel qui est au sommet de la

colonne.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

place des hérosMonument funéraire de Imre

Nagy, gardé en permanence

par des militaires.

 

Pour la petite histoire, Imre

Nagy est un martyr de la

liberté, assassiné par les

Russes en 1956. Il avait été

enterré dans un endroit

secret. Son corps fut

finalement retrouvé dans les

bois de Budapest et il fut

inhumé sur la Place des

Héros, en 1989.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Le château Vajdahunyad, un château-musée au milieu du bois de ville.

 

château-musée

château-musée

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

budapest

Le pont pour accéder au

bois de ville.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C'est l'heure du goûter !!!!!!bretzel

 

 

 

budapest

La ville nous a fait l'impression d'un grand

chantier à ciel ouvert. Il y a des travaux à

chaque coin de rue. Plus les bâtiments

sont vieux, plus ils sont décrépis. Pour

certains, le dernier étage est carrément

vide car il tombe en ruine...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pont de chaîne Le Pont des Chaînes qui relie Pest à Buda, en

traversant le Danube.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

buda

Buda à gauche, Pest à droite.

Et au milieu coule le Danube.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 03:45, le 14/11/2007 dans d : Hongrie, Budapest
Mots clefs :
Lien

Statues déboulonnées du communisme

De la dictature soviétique, il reste (entre autre) quelques statues déboulonnées à la gloire du Parti.

Elles sont entreposées en plein air, dans une sorte de zone industrielle, à l'extérieur de Budapest.

Florilège.

 

Lénin

Lénine

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statue

statue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile communiste

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

statue

statue

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour le plaisir :

 

voiture hongroise

Voiture hongroise :

y'en a 10 au m²

des comme ça !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

bar hongroisUn bar, à l'extérieur de

Budapest...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

partie d'échecs sur les quais

Gare de Budapest,

départ pour

Prague. Super

séjour à

Budapest. L'idéal

aurait été de

rester un jour de

+ pour aller aux

bains turcs et

vraiment écumer

tous les bars

de Pest;-)

 

 

 

 

 

 

 



Publié à 05:11, le 11/11/2007 dans d : Hongrie, Budapest
Mots clefs :
Lien

Dernier stop : République Tchèque !

Agents gare : jamais vus...

 

Ca finit et ça commence toujours comme ça :

 

arrivée à Prague

Alors là, on est

over-fatigouène !

Il est 6h du

matin et on a

passé une nuit

en pointillés :

le train est

passé par

l'Autriche et la

Slovaquie (donc

3 frontières en tout),

donc réveillés toutes

les heures à grands

coups de "Passport

Kontroll !!!" ou de

"Ticket Kontroll !!!".

Grrr...

On a pris un petit

déj, trankilou,

dans un jardin

public. On a testé

(au hasard) le

Zavitek : une

viennoiserie

briochée fourrée à la cannelle, au café ou au yaourt.

Bueno.

 

 

 

 

 

 

 

opéra et tour poudrière

 

 

 

La Tour Poudrière et l'Opéra.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

église St Nicolas

Eglise St Nicolas.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

chapelle gothiqueLa chapelle gothique qui abrite l'horloge astronomique...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

horloge astronomique

Voici la fameuse horloge astronomique

avec un mécanisme incroyable !

Pour la petite histoire, elle date quand

même du XVe siècle !

4 figurines illustrent les inquiétudes des

Praguois de l'époque : la vanité,

l'avarice (représentée autrefois par un

Juif), la mort et les invasions.

C'est un peu petit, mais dans le disque

inférieur : au centre c'est Prague. Le

soleil tourne autour des zones bleu (pour

le jour), le marron (à l'Ouest) pour le

crépuscule, le noir pour la nuit et clair

(à l'Est) pour l'aube. On peut ainsi lire

les heures de lever et de coucher du

soleil.

Le disque supérieur est l'horloge en

elle-même :les rayons du soleil

indiquent les heures sur le cadran

intérieur. Le cadran extérieur

décompte le temps en 24 heures,

à compter du coucher du soleil.

Ce disque montre aussi dans

quelles maisons du zodiaque se

trouvent le soleil et la Lune. Une des 2

aiguilles indique l'heure stellaire.

Attention, elle s'anime toutes les heures...

 

 

 

 

 

 

 

La Mort agite une clochette et retourne son sablier, et les 12 apôtres défilent, saluant les spectateurs.

Un coq chante à la fin de la parade. Top, c'est parti !

 

-"C'est quoi qu'a fait pouët-pouët ?
- heu...ah ben, c'est le coq, je crois."


Publié à 05:54, le 10/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien

La vieille ville

Ruelle de Prague. ruelles prague
Là, c'est plutôt calme, mais c'est parce qu'il est très tôt. Après 10h, ça devient l'enfer : c'est hyper touristique. On n'a pas croisé un seul praguois : ça parlait anglais, français (beaucoup de Français !), japonais...bref, ça gâche un peu le plaisir d'être dans une aussi belle ville.


Publié à 06:40, le 9/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien

Le Pont Charles (Karlus Most)

pont charles
Le célèbre Pont Charles qui enjambe la Vltava.
Pour la petite histoire, il date du XIVe et avant, les voitures avaient le droit de l'emprunter. Il paraît qu'il a tenu pendant tout ce temps grâce à un mortier lié avec des oeufs.


Publié à 06:44, le 8/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien

Pont Charles (Karlus Most)

pont charles
Pont Charles...sunny day :-)
 
Mort de rire


Publié à 06:47, le 7/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien

Les piquants

piquants praguois
Prague est aussi surnommée "la ville aux 100 clochers".
Nous, on l'a tout simplement surnommée "la ville aux piquants" !
Alors, combien de piquants sur cette photos ?


Publié à 06:49, le 6/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien

Château de Prague

montée au châteauPourquoi, mais pourquoi il faut toujours monter 36 000 marches pour arriver aux châteaux ? Fiu !


Publié à 06:50, le 5/11/2007 dans e : République Tchèque, Prague
Mots clefs :
Lien
Page précédente
Page 1 sur 2